Les secrets d'un flyer percutant ! (2-réalisation)


Les règles de la composition

En communication visuelle comme ailleurs, les règles sont faites pour être parfois détournées. Pour les détourner, il faut les connaitre.

Less is more ?

De la même manière que le texte doit être clair et aéré, l’iconographie, l’habillage graphique, les effets, doivent être limités et pertinents. La règle des 3 est un principe graphique de base. Par exemple, un design ne devrait pas contenir plus de trois couleurs sans quoi il risque de perturber le message.

Photo, dessin ou création graphique « une image vaut mille mots »

Choisir un visuel qui soit non seulement de qualité, pertinent avec votre propos et vos produits mais aussi compatible avec l’insertion de texte et leur visibilité. (Unité de tons et de couleurs, pas trop de détails et de niveaux de lecture, un fond épuré.).

On peut prendre le pari de miser sur une belle composition typographique et l’harmonie des couleurs sans support photo. Dans ce cas, il faut avoir une sensibilité graphique très développée ou s’adresser à un professionnel.

Le visuel principal doit être :

1) Illustratif

2) Délivrer lui-même un message : ambiance, qualité du produit du service

3) Faire attention aux contresens ou aux photos qui puent la banque de données

De l’importance de la Typo

Choisissez avec soin la typographie. Une très belle photo soutenue par une typo approximative perd beaucoup de sa force. Sur un flyer, privilégiez les typo très lisibles (lisible ne veut pas dire lourde).

Cette règle de trois s’applique également au choix des polices pour lesquelles il est important de choisir des styles lisibles sans multiplier les formats et les effets à outrance. Le principe d’unité doit prévaloir. Les valeurs, taille de police, graisse couleur peuvent varier mais 2 typos sont suffisantes et quelquesoit votre choix il faut préserver à tout prix l’effet d’unité. faire en sorte que la police définie soit également compatible avec celle éventuelle de votre logo.

Amusez-vous !

Une fois que votre message est clair, que vous avez choisi le ou les visuels principaux, avez sélectionné une ou deux polices, c’est le moment de décentrer les textes, les décaler, jouer avec les blocs, recadrer les photos.

Parmi les milliards d’exemples possibles : Jouer avec les flous qui invitent à découvrir les images nettes. Un fond flou fait la part belle aux mots qui deviennent les clés de l’énigme visuelle. Ajoutez un dessin vectoriel propre et sobre ou votre logo s’il est évocateur, pour obtenir un visuel efficace. Si vous ne souhaitez pas heurter la qualité de votre photo, encadrer votre texte peut s’avérer une excellente alternative en cas de mauvaise lisibilité, quand sa couleur se confond avec les teintes de la photo : utilisez une boîte partiellement transparente. Votre image n’en sera pas affectée et vous mettrez en valeur votre message... Vous pouvez aussi apposer un filtre de couleur sur une photo de façon à neutraliser la variété des couleurs en conservant l’intégralité du sujet. Les couleurs fluo donnent de l’énergie à votre message. Sur un fond noir et blanc, votre texte apportera une touche énergique et votre design dans son ensemble s’en verra rajeuni.

Le choix du format, du papier et des finitions du flyer

Plusieurs formats peuvent être utilisés pour le flyer, les plus courants : A5 (148 x 210 mm) , A6 (105 x 148 mm), DL 100 x 210 mm (format enveloppe).

Distribué à la main il n’est pas absolument nécéssaire (même si c’est toujours un plus) qu’il se distingue d’emblée physiquement des autres. En revanche s’il doit être noyé au milieu d’une foule de prospectus dans une boite aux lettre, il faudra éviter au maximum qu’il soit la copie conforme d’un autre produit.

Pensez au moment de choisir votre format à la destination de votre flyer. Si celui-ci doit se retrouver sur un présentoir spécifique, au milieu d'autres, il devra sortir du lot.

Demandez toujours à votre imprimeur attitré (ou celui que vous contactez) ses tarifs pour les différents formats, en effet, si vous choisissez un format hors côte, avec une forme particulière vous payerez la «gâche», c’est à dire le papier gâché, non utilisé sur la rame de papier. De même les perforations, les découpes, les pliages etc, coûtent plus chers, mais peuvent faire mouche.

Certains formats permettent à l’imprimeur de maximiser sa consommation de papier, demandez lui très concrètement quel format est le plus avantageux pour vous.

Pour le type de papier, il vaut mieux privilégier un grammage correct afin de donner un peu de «main» au flyer et qu’il puisse être insérer dans des boîtes aux lettres ou mis sur des pare brises de voitures sans être abîmés. Les grammages utilisés les plus courants : 115, 135,170 et 250 gr/m². Demandez des échantilons !

Exigeances techniques

Votre flyer doit respecter une résolution de 300 Dpi ,

votre doc doit être enregistré en cmjn,

transmis à l’imprimeur en pdf (avec polices encapsulées) et jamais de format natif !

Pour en savoir plus sur les normes imprimeurs pour générer du pdf, demandez-lui !

Respect de la loi

Sur votre flyer, il est nécessaire de posséder les droits des images ou photos utilisées, ainsi que le droit d’utiliser des logos et des typographies particulières.

Mentions obligatoires : « Ne pas jeter sur la voie publique » les crédits éventuels, la mention « imprimé par... + siret » * et toutes les mentions pour les produits spécifiques « L’abus d’alcool est dangereux pour la santé », « Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour ou pratiquez une activité physique régulière, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé etc...

Ressources

Gabarits : formats, fonds perdus, marges... toutes les spécifications techniques accessibles simplement via des documents en PDF sur le site www.illicopress.com/imprimerie/gabarits.htm, ou en anglais, sur le site www.hopkinsprinting.com qui permet également de télécharger les gabarits Indesign ou quark X-press.

Logiciel en ligne : vous pouvez réaliser vous même et gratuitement vos flyer sur le site www.canva.com

Maquette modifiable (templates sur Indesign, photoshop etc...). Si vous avez investi dans des logiciels de conception graphique (oui, oui, vous avez investi et non pas craqué lesdits logiciels, car c'est très mal), allez piocher parmi les sites qui offrent des templates gratuits dont :

www.graphicdiffer.com

www.designfreebies.org

www.stockindesign.com

Photos libres de droits et gratuites (sous conditions)

www.morguefile.com

www.pixabay.com

www.unsplash.com

www.freestockphotos.biz


À la une

Posts récents

Search By Tags

Pas encore de mots-clés.

Follow Us

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic

 

la grenouille bleue (agence de contenu éditorial)  06 17 58 51 12 / Mail : contact@lagrenouille-bleue.com